Lesezeit: 4 Minuten

Différents types de rayonnages, tels que des rayonnages pour charges lourdes ou des rayonnages à palettes, sont disponibles pour le stockage, les surfaces d’exploitation ainsi que pour les bureaux et les ateliers. Dans notre glossaire, nous vous expliquons les termes techniques importants à connaitre en matière de rayonnages.

A

Agrafe

Une agrafe, aussi appelée crampon, est un petit élément en fer, cuivre ou bronze. Les agrafes permettent de maintenir deux poutres ou colonnes ensemble. Elles aident ainsi à consolider l’ensemble d’un rayonnage.

B

Bilatéral

Un rayonnage bilatéral est accessible des deux côtés. Les tablettes sont alors posées sur des traverses longitudinales ne nécessitant pas de renforts diagonaux. La tablette est ainsi accessible des deux côtés.

Butée de sécurité

L’installation de butées de sécurité empêche les marchandises stockées d’être poussées trop loin dans les rayonnages et de tomber vers l’arrière. Ce dispositif peut également être utilisé pour sécuriser les rayonnages à une rangée.

C

Cantilever

Les cantilevers désignent en fait les rayonnages cantilevers. Ils sont utilisés pour stocker des marchandises volumineuses ou très longues, telles que des planches de bois ou des tuyaux. Les charges sont supportées par des bras montés en porte-à-faux. Selon le modèle, les cantilevers sont soudés ou boulonnés au montant. S’ils sont soudés, les bras sont réglables en hauteur et peuvent donc s’adapter aux dimensions de vos marchandises.

Champ de base

Le champ de base d’un rayonnage est toujours requis au début d’une rangée de rayonnages. Il est constitué de 2 cadres et de 2 tablettes. À la différence du champ rapporté, il peut être utilisé seul.

Champ rapporté

Un champ rapporté doit impérativement être monté sur un champ de base ou un rayonnage existant. Chaque rangée de rayonnage nécessite un champ de base auquel autant de champs rapportés que vous le souhaitez peuvent être ajoutés. Il est constitué d’un cadre et de tablettes/bacs de stockage. À la différence du champ de base, il ne peut pas être utilisé séparément.

Charge par niveau

La charge par niveau désigne le poids maximal de chaque « alvéole », c’est-à-dire de chaque tablette. Il s’agit du poids total qu’une telle tablette peut supporter, sachant que le poids doit être réparti de manière uniforme sur la tablette.

Charge par travée

La charge par travée désigne le poids maximal que le rayonnage complet peut supporter, c’est-à-dire le poids même du rayonnage. La somme des charges par niveau superposées ne doit pas dépasser la charge admissible par travée. La charge par travée est influencée par la hauteur de niveau.

D

Double face

Un rayonnage double face est constitué de deux rangées de rayonnage dos à dos qui forment une unité.

E

Entretoise

Une entretoise est une pièce rigide utilisée lors de l’assemblage de rayonnages pour les maintenir dans un écartement fixe et obtenir une distance égale entre les racks.   

Entraxe

L’entraxe qualifie la distance entre les deux colonnes d’un rayonnage. Cette information est importante pour déterminer la profondeur des étagères.

G

Goupille de sécurité

Les goupilles de verrouillage sont utilisées pour fixer les longerons des rayonnages à palettes afin qu’ils ne puissent pas être soulevés accidentellement lors du chargement et du déchargement des marchandises.

H

Hauteur de niveau

Désigne la distance entre le rebord supérieur du sol du hangar/d’une alvéole de rayonnage jusqu’au rebord supérieur de l’alvéole suivante. Cette distance est également désignée par le terme de « longueur de coudage ».

I

Inspection

Certains types de rayonnages doivent obligatoirement être inspectés régulièrement par du personnel qualifié. Ce contrôle permet d’identifier et de réparer des dommages matériels, de défauts d’étiquetage ou tout autre manquement à la norme européenne NF EN 15635. Il est important que l’inspection des rayonnages soit documentée afin d’en garder une trace écrite.

L

Longeron

Dans les rayonnages à palettes, les longerons avant et arrière forment le niveau de stockage sur lequel les palettes sont placées. L’épaisseur et la capacité de charge des longerons peuvent varier en fonction de la charge et la fonction du rayonnage.

M

Montage

Les rayonnages peuvent être montés de différentes manières. Les systèmes à vis sont les plus courants. Le montage de rayonnages enfichables, quant à lui, est particulièrement rapide et facile. De nombreux types de rayonnages sont montés à la fois avec un système de vis et par des pièces enfichables. De plus, pour les rayonnages muraux ou les rayonnages de stockage avec des étagères très hautes et de lourdes charges, la fixation au mur ou au sol est obligatoire.  

N

Niveau

Les niveaux sont les différentes zones de stockage que l’on superpose pour obtenir un rayonnage. Certains rayonnages à palettes incluent également le sol comme niveau d’espace de stockage. Néanmoins, chez Jungheinrich PROFISHOP, seuls les niveaux supérieurs sont comptés. Ainsi, le sol ne compte pas comme niveau de stockage dans les données techniques.

P

Palettes

Les palettes sont utilisées à la fois pour le transport et pour le stockage des marchandises. Elles peuvent être utilisées pour charger et décharger des marchandises stockées sur des chariots élévateurs ou des transpalettes et les stocker dans des rayonnages à palettes.

Pare-chocs

Si les rayonnages sont chargés ou déchargés au moyen de chariots élévateurs, ils doivent être dotés de pare-chocs contre les collisions au niveau des coins et des passages. La protection contre les collisions doit faire au moins 300 mm de haut et pouvoir absorber une énergie de 400 Nm.

R

Rails à galets

Les rails à galets permettent de transporter facilement les marchandises jusqu’au rayonnage souhaité grâce à leurs bandes roulantes.

R

Rayonnage simple

Contrairement aux rayonnages double face, les rayonnages simples ne peuvent être utilisés que d’un seul côté. Ils sont souvent renforcés par des entretoises et sont idéaux pour être montés contre un mur.

Renforcement

Les rayonnages sont renforcés soit par le biais de supports en diagonale (croisillons) soit par des traverses longitudinales. Les croisillons sont souvent utilisés pour les rayonnages à tablettes. Pour les rayonnages à palettes, le renforcement est assuré par l’effet de cadre des traverses longitudinales.

S

Système à vis

Ici, même les étagères du rayonnage sont fixées à l’aide de vis. Dans ce cas, on utilise des équerres pour renforcer la structure.

Système à vis/enfichable

Avec ce système, la base du rayonnage est montée à l’aide de vis. Les différentes étagères peuvent ensuite être montées de manière enfichable.

Système enfichable

Le grand avantage d’un système enfichable est que l’installation reste simple et peu coûteuse. Effectivement, les rayonnages sans vis peuvent être installés rapidement et facilement, sans l’aide d’outils. Ils peuvent aussi s’adapter facilement à vos besoins, tout en garantissant une stabilité et une capacité de charge élevée.

T

Traverse

Les traverses renforcent les étagères et sont principalement utilisées pour stabiliser les rayonnages.

Source de l’image :
© gettyimages.de –
serts
© gettyimages.de – Nickbeer