Lesezeit: 11 Minuten

L’isolation joue un rôle central dans la construction d’une maison : en misant sur la qualité et les matières premières naturelles, on apporte une contribution importante à la protection de l’environnement. Les matériaux isolants écologiques n’ont rien à envier aux matériaux conventionnels. Ils prennent une importance croissante dans le secteur de la construction. Liège, chanvre, laine de mouton ou bois – dans notre guide, vous saurez tout sur les propriétés, les domaines d’utilisation et les coûts des différents matériaux isolants naturels.

Avantages des matériaux isolants écologiques

Comme d’autres matériaux de construction durables, les isolants naturels se distinguent par le fait qu’ils sont particulièrement respectueux de l’environnement. Ils peuvent être réutilisés, recyclés thermiquement ou même compostés sans que cela ait des conséquences négatives sur l’environnement ou sur la santé des personnes et des animaux.

  • Respectueux de l’environnement :

La production de matériaux isolants naturels nécessite beaucoup moins d’énergie que celle des matériaux isolants traditionnels. La plupart des isolants naturels ne nécessitent pas non plus l’ajout de substances chimiques. Comme nombreux autres matériaux de construction, ils sont réutilisables : l’utilisation et le recyclage de matières premières renouvelables préservent les ressources limitées.

  • Sans danger pour la santé :

Contrairement à de nombreux matériaux isolants conventionnels, les matériaux isolants écologiques ne présentent aucun risque pour la santé et conviennent aux personnes allergiques.

  • Un climat intérieur agréable :

Les matériaux d’isolation écologique se distinguent par leur capacité à absorber et à restituer l’humidité. Ils assurent ainsi un climat intérieur très agréable et une protection efficace contre la chaleur en été. La plupart des matériaux sont aussi difficilement inflammables et peu sensibles à la formation de moisissures et aux attaques d’insectes et de rongeurs.

Isolation écologique : comparaison des matériaux naturels

Vous pouvez réaliser presque toutes les mesures d’isolation écologique avec des matériaux naturels. Isolation thermique, isolation phonique ou isolation des façades, les matériaux naturels ont souvent de meilleures propriétés isolantes que les matériaux isolants conventionnels.

Les matériaux d’isolation conventionnels coûtent en moyenne environ 10 euros par mètre carré, tandis qu’une isolation écologique est un peu plus chère. Tant pour les matériaux isolants conventionnels que pour les matériaux isolants écologiques, des frais supplémentaires pour la mise en œuvre et la livraison peuvent s’ajouter aux frais d’achat proprement dits ; le tableau ci-dessous ne donne qu’une indication approximative des prix. Les isolants naturels sont certes un peu plus chers à l’achat, mais la qualité de l’atmosphère intérieure, leur caractère inoffensif en termes de santé et leur contribution à la protection de l’environnement justifient largement cet investissement.

Matériau isolantEffet d’isolation thermiqueProtection thermique estivaleHydrorégulation
Fibre de boisbontrès bonnebonne
Laine de moutontrès bonbonnetrès bonne
Chanvretrès bonbonnebonne
Lintrès bonbonnebonne
Liègemoyennement bonbonnebonne
Roseaumoyenne à bonbonnetrès bonne
Varechbonbonnetrès bonne
Cellulosetrès bonbonnebonne
Laine de boismauvaisbonnemoyennement bonne
Jutetrès bonbonnebonne
Paillebonbonnemoyenne à bonne
Matériau isolantProtection incendieIsolation phoniqueCoûts approximatifs : euros par m2
Fibre de boismoyennement bonbon12 jusqu’à 20
Laine de moutonmoyennement bontrès bon25 jusqu’à 30
Chanvremoyennement bonbon10 jusqu’à 16
Linmoyennement bonbon15
Liègemoyenne à bontrès bon30
Roseaumoyennement bonbon7 jusqu’à 20
Varechmoyennement bonbon27 jusqu’à 57
Cellulosemoyennement bonbon5 jusqu’à 15
Laine de boismoyenne à bonbonaucune indication
Jutemoyennement bonmauvaise16 jusqu’à 18
Paillemoyennement bonbon10 jusqu’à 15

Pour l’isolation périmétrique (éléments de construction en contact avec la terre et exposés aux projections d’eau pour isoler le socle ; mur de soubassement), il est déconseillé d’utiliser des isolants écologiques, car ceux-ci doivent être imputrescibles et particulièrement résistants à la pression pour résister aux masses de terre environnantes. On utilise généralement des plaques de polystyrène. Une variante plus écologique consiste à utiliser des plaques de verre cellulaire pour l’isolation périphérique.

Isolation écologique en fibres de bois

Le bois en tant que matériau de construction est très répandu. Cette matière première convient aussi parfaitement comme matériau d’isolation. Presque tous les projets de construction peuvent être réalisés avec un produit adapté. Les isolants à base de fibres de bois présentent de nombreuses propriétés positives éprouvées via des expériences pratiques de longue durée.

Il convient de souligner que parmi les matériaux isolants écologiques, les isolants en fibres de bois occupent de plus en plus une position de leader en matière d’isolation thermique. Ils sont encore mieux adaptés pour protéger de la chaleur en été que d’autres matériaux naturels. Leur haute densité associée à une faible conductivité thermique et à des valeurs élevées de capacité thermique spécifique en est la raison. À titre de comparaison, un grenier isolé avec des panneaux isolants en fibres de bois est en moyenne 6°C plus frais en été que si l’isolation écologique était réalisée avec des matériaux conventionnels.

Autres propriétés : ils sont rentables, très résistants à l’humidité et très isolants. Les isolants en fibres de bois ont une action d’absorption phonique et peuvent également être utilisés comme éléments insonorisant. Leur production est toutefois plus gourmande en énergie que celle d’autres matériaux isolants naturels.

Isolants en copeaux de bois

L’isolation à base de copeaux de bois est fabriquée à partir de restes de rabotage de résineux locaux. Les propriétés de diffusion du matériau assurent un climat intérieur agréable, tout en garantissant une protection thermique élevée. Une isolation écologique en copeaux de bois résiste à la putréfaction, aux moisissures, à la vermine et aux champignons. Vous pouvez les utiliser comme isolation acoustique et thermique ainsi que comme isolation par soufflage dans la construction en bois. En tant que matériau isolant alternatif, il est également possible d’utiliser des copeaux de bois sous une chape, comme remblai d’égalisation pour les murs, les canalisations, les gaines de tuyaux ou les plafonds à poutres en bois. Le matériau ne doit pas être lié, il peut être mis en place à sec et est immédiatement praticable.

Lors de la fabrication, les copeaux sont enrobés d’additifs minéraux ou de liants, par exemple d’argile. Après utilisation, vous pouvez réutiliser le matériau naturel, le brûler pour produire de l’énergie ou le composter.

Matériaux isolants en lin

Depuis plus de 5000 ans, le lin est utilisé comme matière première pour différents produits de la vie quotidienne, par exemple comme toile pour l’habillement ou comme graines de lin dans les aliments. Le matériau contient des substances amères naturelles qui le rendent résistant aux parasites, à la putréfaction et aux moisissures. Il se caractérise en outre par une grande stabilité dimensionnelle : les isolants en lin conservent leur volume initial une fois mis en œuvre, car ils ne rétrécissent pas. De plus, le lin est particulièrement facile à travailler : il suffit de le couper avec des ciseaux ou un couteau.

En tant qu’isolant écologique, la laine de lin trouve un large éventail d’utilisations :

Le lin en tant queUtilisation
Panneaux d’isolation• Murs
• Plafonds
• Aménagement des combles
Isolation par soufflage• Murs
• Plafonds
• Aménagement des combles
Non-tissé• Sols
Remblai• Supporte la charge sous les chapes / planchers
• Garnissage de l’espace sous les plafonds
Laine de lin• Étanchéité des fenêtres
• Étanchéité des portes

Vous pouvez composter sans problème les isolants de lin ou les utiliser comme paillis végétal, à condition qu’ils soient fabriqués sans additifs artificiels. C’est souvent le cas du lin à remblai, de l’isolation par soufflage, du matériau de garnissage, du feutre de lin et des bandes de lin.

Le chanvre, un isolant naturel

Le chanvre est surtout connu pour la fabrication de textiles, de papier, d’huile et pour des applications médicales, mais il est de plus en plus utilisé dans le secteur de la construction. Une isolation écologique en chanvre est bien tolérée par la peau et peut être mise en œuvre sans générer beaucoup de poussière. Les matériaux isolants en chanvre ont un effet positif sur le climat intérieur, ils régulent l’humidité, disposent d’une protection naturelle contre les moisissures et les parasites et offrent une excellente protection contre la chaleur en été. Grâce à leur caractère naturel, ils conviennent également aux personnes allergiques.

Isolant en chanvreUtilisation
Nattes de chanvreIsolation pour :
• Murs (entre bois de construction)
• Toitures (isolation entre chevrons et sur toiture)
• Planchers
Laine de bourrageIsolation pour :
• Murs (entre bois de construction)
• Toitures (isolation entre chevrons et sur toiture)
• Planchers
Anas de chanvre• Construction de sols
Non-tissés de chanvre• Isolation phonique contre les bruits d’impact

Isolation écologique en jute

Les isolants en jute sont un produit d’upcyclage moderne. Bien qu’ils soient originaires du Bangladesh et d’Inde, les isolants en jute sont néanmoins durables pour le marché local. Le jute est produit dans les pays producteurs à partir d’une plante tropicale, le corchorus de son nom latin (corchoeur). Celle-ci est transformée en sacs de jute qui sont utilisés pour le transport des fèves de café et de cacao et qui arrivent ainsi en Europe. Depuis peu, des matériaux isolants sont fabriqués à partir de ces sacs de jute. En effet, plutôt que de terminer à la décharge ou incinérés, comme c’était le cas précédemment, ils sont recyclés. Ainsi, les emballages en jute connaissent une deuxième vie.

Les panneaux isolants et les non-tissés en jute conviennent à toutes les variantes d’isolation de toitures, à l’isolation de plafonds à poutres en bois ainsi qu’à l’isolation de murs extérieurs et intérieurs à ossature en bois, de cloisons à ossature en bois et de murs à ossature en métal. Les isolants en jute offrent une excellente protection contre la chaleur, ils sont résistants aux moisissures, ne contiennent pas de protéines ni d’amidon, et ne sont donc pas vulnérables aux insectes ou aux rongeurs.

Isoler naturellement avec de la laine de mouton

La laine de mouton est un sous-produit de l’agriculture qui ne doit pas être cultivé spécialement pour être utilisé comme isolant écologique. Cette matière première possède de nombreuses caractéristiques avantageuses. Son utilisation est très variée. Vous pouvez utiliser la laine de mouton pour isoler les toits, les murs, les plafonds, les façades extérieures et dans la construction en madriers. L’isolant naturel convient également à la construction acoustique, à la construction d’installations, à l’isolation d’équipements techniques tels que les systèmes de refroidissement et de ventilation, à la construction de fenêtres et à l’isolation des bruits d’impact.

Cette matière naturelle se distingue par une particularité : elle a une durée de vie extrêmement longue. Dans des conditions normales, lorsque l’isolation en laine de mouton n’est pas exposée à un rayonnement UV élevé ni à une humidité permanente, elle ne subit pas de processus de vieillissement traditionnel et aucune décomposition chimique n’a lieu. La laine de mouton en tant qu’isolant écologique présente en outre les caractéristiques suivantes :

  • bonne protection thermique
  • hydrorégulant
  • élimine les substances nocives
  • élasticité
  • stabilité dimensionnelle

Les isolants en laine de mouton sont sensibles à l’infestation par les mites. C’est la raison pour laquelle ils doivent être traités au borate de sodium, produit inoffensif pour la santé et l’environnement, qui a également un effet ignifuge. Cette substance peut néanmoins perdre son adhérence à la laine de mouton au bout de quelques années et devenir ainsi inefficace.

Le roseau, un isolant naturel

Le roseau est utilisé depuis des millénaires comme matériau de construction. Il est surtout connu dans les régions côtières des pays du nord de l’Europe pour la couverture des toits. Le roseau peut également être utilisé comme isolant écologique, par exemple sous forme de panneaux ou de nattes comme support de crépi. Les nattes ou panneaux de roseaux peuvent être sujets à des fluctuations de récolte. Le matériau est résistant à l’humidité, isolant thermique et acoustique. Grâce à son poids élevé, il a un effet de thermo- et hydrorégulant. L’isolation à base de roseaux assure ainsi un climat d’intérieur agréable. EnergiePlus fournit d’autres informations sur les isolants biosourcés.

Isolation écologique en varech

Le varech pousse à des profondeurs de trois à 40 mètres en Méditerranée et dans la mer Baltique. Dans les eaux peu profondes, ces fibres végétales mortes forment des structures en forme de bottes, appelées « boules de Neptune » ou « boules de mer », qui s’échouent sur les plages en raison des mouvements des vagues, de la marée. Cette matière première naturelle est très précieuse et mérite d’être protégée ; l’herbe de mer est en effet une espèce fortement menacée. Disposant d’une forte teneur en silicate (acide silicique) qui associé au sel marin qui lui est intégré, le varech a les caractéristiques suivantes :

  • difficilement imputrescible
  • résistant à la moisissure
  • résistant à la vermine
  • difficilement inflammable
  • isolant thermique
  • bonne protection contre la chaleur en été

Vous pouvez utiliser une isolation écologique en varech comme remblai, laine de bourrage ou isolation par soufflage dans tous les domaines d’application courants : dans les espaces vides, pour la rénovation de toitures et de façades ou pour l’isolation de plafonds. Si le varech est destiné à être praticable, il convient de le placer dans une structure porteuse sur laquelle il faudra poser un sol. Le varech est une matière première naturelle qui, même utilisée comme isolant, ne contient aucune substance nocive ou d’autres composants.

Isolation écologique en paille

La paille est certes bien connue dans l’agriculture, mais ce qui est moins connu, c’est son utilisation dans la construction depuis le 19e siècle. Les bottes de paille sont un isolant très répandu. Vous pouvez également utiliser des panneaux de construction en paille hautement comprimée comme éléments muraux isolants dans l’aménagement intérieur, par exemple pour les murs, les toits et les planchers. Les bottes peuvent être insérées comme isolant dans une ossature en bois et recouvertes d’un enduit ou d’un revêtement.

Les bottes de paille doivent être protégées de l’humidité par des panneaux à base de bois ou par d’autres revêtements. Le matériau, naturellement inflammable, l’est déjà moins lorsqu’il est comprimé très densément. Si vous crépissez l’isolation écologique avec de l’argile, l’inflammabilité est encore réduite sensiblement. Si les bottes de paille sont comprimées dans les règles de l’art, c’est-à-dire avec une densité de 90-130 kg/m³, leur traitement avec d’autres additifs est superflu. Il en résulte un matériau d’isolation très respectueux de l’environnement et sans risque pour la santé, même après son démontage, ce qui n’est pas le cas du polystyrène, par exemple :

  • réutilisable
  • compostable
  • recyclable

Isolation écologique en cellulose

La cellulose obtenue lors du recyclage du papier permet d’obtenir un matériau d’isolation écologique qui présente des propriétés d’isolation thermique nettement supérieures à celles de l’isolation conventionnelle en fibres minérales. Son utilisation pour l’isolation thermique et phonique est très courante. Il existe les types d’isolation en cellulose suivants :

IsolationUtilisation et propriétés
Cellulose à insuffler• Utilisation prescrite par la réglementation PEB (Performance Energétique des Bâtiments)
• Pose sans joints possible
• Épaisseurs d’isolation élevées possibles
• Formation de poussière possible
• Convient aussi comme procédé de pulvérisation humide
Remblai isolant• Utilisation sans condition particulière
• Peut être remblayé ouvertement
• Pour plafonds, murs, sols, etc.

Lorsque vous choisissez des matériaux isolants biosourcés adaptés, veillez à ce qu’ils portent le label Keymark. Ce label de qualité européen facultatif indique par une abréviation de lettres le domaine d’application pour lequel le matériau est autorisé et en conforme aux normes européennes harmonisées. Le contrôle est effectué par un organisme indépendant. Il prouve en outre l’exactitude des indications du fabricant.

Le liège : une isolation naturelle

L’isolant en liège est fabriqué à partir de l’écorce du chêne-liège originaire d’Afrique du Nord. Il ne s’agit donc pas d’une matière première locale et son transport sur de longues distances a un impact sur son empreinte écologique. Néanmoins, le matériau peut être considéré comme durable si les intervalles d’écorçage des arbres ne sont pas inférieurs à 9 ou 10 ans. Le liège a de très bonnes propriétés d’isolation thermique et phonique. Il n’absorbe pratiquement pas d’humidité, est normalement inflammable et dispose d’une très bonne résistance à la pression. Une isolation écologique en liège peut être utilisée de différentes manières.

Il peut être utilisé de la manière suivante :

  • en vrac dans des cavités de construction
  • en vrac pour l’isolation intérieure des murs extérieurs 
  • sous forme de granulés dans le toit pour l’isolation entre les chevrons
  • sous forme de panneaux crépis dans les murs
  • comme combinaison de matériaux avec de l’argile, spécialement pour la rénovation de bâtiments historiques

Le pop-corn, un isolant durable

Le pop-corn en tant qu’isolant écologique est aussi innovant que le béton recyclé ou une maison fabriquée par une imprimante 3D. Des chercheurs de la faculté des sciences forestières et d’écologie forestière de l’université de Göttingen ont mis au point des panneaux isolants à base de pop-corn. Les panneaux isolants se distinguent par d’excellentes propriétés d’isolation thermique. Ils conviennent notamment à l’isolation des façades, mais aussi à d’autres domaines d’application. Le matériau est environ deux fois plus léger que les panneaux de particules traditionnels tout en présentant des propriétés mécaniques similaires. Il est hydrofuge et a une durée de vie particulièrement longue.

FAQ isolation écologique

Quels sont les avantages des matériaux d’isolation écologiques ?

Les isolants naturels disposent de propriétés remarquables :

• Ils sont respectueux de l’environnement
• Recyclables
• Compostables
• Réutilisables
• Ne présentent aucun risque pour la santé ; sont adaptés aux personnes souffrant d’allergies
• Utilisables sans additifs chimiques
• Conviennent à presque tous les projets d’isolation
• Hautes performances d’isolation thermique
• Protection thermique en été
• Hydrorégulants : garantissent un climat d’habitation agréable

Pour quelles mesures d’isolation les matériaux écologiques sont-ils adaptés ?

Toutes les isolations écologiques donc avec des matériaux naturels sont réutilisables à l’exception de l’isolation périmétrique.

Quels sont les additifs contenus dans les matériaux d’isolation écologiques ?

En termes d’additifs, on pense souvent d’abord aux matériaux de construction conventionnels et à l’ajout de substances chimiques. Or, certains matériaux d’isolation écologiques ne peuvent pas se passer totalement d’additifs : l’ajout d’additifs chimiques ou naturels rend les matières premières naturelles résistantes aux parasites et aux moisissures. Ils font aussi en sorte de les rendre difficilement inflammables et durables. En revanche, contrairement aux additifs conventionnels, les additifs naturels ne sont pas nocifs pour la santé. Aperçu des additifs naturels les plus courants :

• Sel de bore, chaux : empêche la formation de moisissures, protège contre les incendies et les parasites.
• Amidon de maïs, fécule de pomme de terre : agissent comme liant, augmentent la cohésion des fibres naturelles.
• Sulfate d’ammonium : protection contre les insectes, les parasites et les moisissures.

Que signifie Keymark ?

Keymark est un label de qualité facultatif à l’échelle européenne. Les abréviations indiquent pour quel domaine particulier le matériau est adapté. Aperçu des principales abréviations :

• WAP = Isolation extérieure
• WAB = Isolation d’une façade ventilée
• WZ = Isolation centrale
• WI = Isolation intérieure
• DI = Isolation des plafonds de cave
• DZ = Isolation des planchers d’étage
• DAD = Isolation sur chevrons

Source de l’image:

© gettyimages.de – NATALIA NOSOVA, archideaphoto