Lesezeit: 7 Minuten

Les vêtements de travail sont, dans de nombreux secteurs, un élément obligatoire qui doit avoir plusieurs fonctions que celles de l’hygiène ou de la protection. Dans l’artisanat, l’industrie, l’agriculture et la sylviculture notamment, ils doivent être particulièrement résistants aux conditions ambiantes pour prévenir les salissures ou les accidents. Pour que les vêtements restent aussi résistants que possible aux effets mécaniques et aux salissures grossières, un entretien et un nettoyage des vêtements de travail appropriés sont primordiaux. Mais le lave-linge à usage privé peut-il s’en charger ? Dans certaines conditions, un nettoyage professionnel n’est pas seulement utile, il est même prescrit par la loi. Découvrez les professions concernées et ce à quoi vous devez faire attention si vous souhaitez laver, coudre ou raccommoder vous-même vos vêtements de protection et de travail.

Dans quelles conditions pouvez-vous nettoyer vous-même vos vêtements de travail ?

Le fait que vous puissiez ou non laver vous-même vos vêtements de travail dépend d’une part du type de vêtements et d’autre part de votre activité. Dans les secteurs où l’on travaille dans des conditions stériles, la loi prévoit même que l’employeur doit s’occuper du nettoyage hygiénique des vêtements de travail. C’est le cas, par exemple, dans la transformation des aliments ou dans l’industrie pharmaceutique.

On distingue différents types de vêtements de travail :  

  • Tenue de service
  • Vêtements de travail
  • Vêtements de protection

Les règles de nettoyage et d’entretien varient en fonction du type de vêtement professionnel. Le tableau donne un aperçu des vêtements de travail que vous pouvez nettoyer vous-même ou qui nécessitent un nettoyage professionnel.

Type de vêtements de travailCaractéristiquesNettoyage et entretien
Tenue de service• vêtements pour une apparence uniforme de tous les employés
• sont soit fournis par l’employeur (par exemple, uniformes, T-shirts imprimés de manière uniforme), soit achetés par l’employeur selon des critères de couleur, de forme ou de matériau
• le nettoyage et l’entretien privés sont possibles
Vêtements de travail• les vêtements fonctionnels dont les caractéristiques sont adaptées à un profil professionnel particulier
• par ex. vêtements utilisés dans les soins infirmiers ou vêtements de corporation pour les métiers artisanaux ou pour laver des bleus de travail mécanicien
• le travailleur peut acheter lui-même les vêtements dans un magasin spécialisé
• peut être nettoyé à titre privé
• exception : lieux de travail avec des exigences d’hygiène particulièrement élevées
Vêtements de protection• partie importante des mesures de protection du travail de l’employeur (chantier par ex.)
• protège contre les risques directement liés à l’exercice du métier
• l’employeur fournit l’équipement et s’occupe de son remplacement
• ne devrait être nettoyé et réparé que par des professionnels afin de préserver les fonctions de protection

Ce que vous devez savoir sur le nettoyage des vêtements de protection

Si votre métier nécessite le port d’un équipement de protection individuelle (EPI), vous devez le faire nettoyer par un professionnel, car la fabrication de vêtements de protection fait appel à des matériaux spéciaux et à des technologies complexes de traitement des surfaces. Les entreprises de nettoyage spécialisées disposent non seulement des produits de nettoyage appropriés pour éliminer en douceur les salissures importantes, mais elles savent également exactement à quoi il faut faire attention lors de l’entretien des différents matériaux. Si nécessaire, elles se chargent également du traitement ultérieur et de l’imprégnation afin de maintenir la fonction protectrice des textiles.

Lors du lavage à domicile, les détergents ménagers, les adoucissants ou les températures trop élevées peuvent endommager les textiles et nuire à leur fonction protectrice. Le tambour relativement petit d’une machine à laver domestique peut également avoir un effet négatif : les vêtements sont fortement comprimés dans la machine, ce qui peut endommager les membranes du tissu.

Si vous souhaitez laver vous-même vos vêtements de protection, respectez impérativement les consignes figurant sur l’étiquette d’entretien ! N’utilisez pas de savon, de produits alcalins ou de produits de nettoyage chimiques ! Avant la prochaine utilisation, vérifiez soigneusement que la fonction de protection n’est pas altérée. Cliquez ici pour les instructions de nettoyage étape par étape de votre équipement de protection individuelle contre les chutes.

Les vêtements de protection légalement obligatoires ne peuvent pas être lavés à titre privé. En revanche, si vous avez volontairement décidé de porter un équipement de protection individuelle, la décision vous appartient – vous pouvez le nettoyer vous-même ou le confier à un professionnel.

Qui est responsable du nettoyage des vêtements de travail ?

Dans les secteurs où le nettoyage professionnel des vêtements de travail n’est pas obligatoire comme le nettoyage du bleu de travail, les employeurs peuvent décider librement de la manière dont ils organisent l’entretien et le nettoyage des vêtements de travail. Certains versent à leurs travailleurs, en même temps que leur salaire, une indemnité forfaitaire de nettoyage. Dans ce cas, la décision de laver soi-même les vêtements de travail ou de les confier au nettoyage à sec est laissée à chaque salarié. D’autres employeurs font appel à un service de nettoyage à sec qui récupère les vêtements de travail sales directement dans l’entreprise et les rend propres.

Laver soi-même ses vêtements de travail

Le nettoyage des vêtements de travail peut représenter un défi. Les salissures tenaces comme l’huile de moteur, la graisse ou la poussière de ponçage pénètrent profondément dans les fibres textiles et s’y incrustent. Les lessives ménagères courantes ne parviennent souvent pas à éliminer complètement ces taches. En même temps, les substances dissoutes laissent des résidus dans la machine à laver qui, dans le pire des cas, salissent d’autres pièces de linge lors du prochain lavage.
Tout cela peut certes compliquer le nettoyage – avec nos conseils, il est très facile de laver soi-même ses vêtements de travail.

  1. Trier le linge

    Lavez toujours vos vêtements professionnels séparément, sinon l’eau sale risque de décolorer vos vêtements de tous les jours. Essayez néanmoins de remplir la machine au maximum afin de répartir uniformément le poids des pièces de linge et de ne pas endommager le tambour de lavage. Le lave-linge n’est pas adapté au lavage de chaussures de travail lourdes.

  2. Traitement préalable

    Faites tremper les vêtements de travail très sales dans de l’eau tiède pendant deux à trois heures avant de les laver. Vous pouvez alors prétraiter les grosses taches directement avec du bicarbonate de soude ou du savon de Marseille.

  3. Oui à la lessive en poudre, non à l’adoucissant

    Utilisez exclusivement de la lessive complète en poudre, car elle a un pouvoir nettoyant nettement plus élevé que la lessive liquide. De plus, elle a un effet germicide à partir de 60 degrés. Dans tous les cas, vous devriez renoncer aux adoucissants.

  4. Suivre les instructions d’entretien

    Respectez scrupuleusement les indications figurant sur l’étiquette d’entretien en ce qui concerne la température de lavage, l’essorage et le séchage. Une température trop élevée lors du lavage ou du séchage peut endommager gravement les fibres textiles, tandis qu’un essorage trop important peut endommager les membranes de protection et l’imprégnation.

  5. Nettoyer le lave-linge

    Après le lavage, vérifiez si de la saleté s’est éventuellement déposée dans le lave-linge. Cela peut vite arriver, surtout dans les plis du joint de porte. Pour être sûr que le lave-linge est vraiment propre, utilisez un nettoyant pour lave-linge et lancez un cycle de lavage vide à 90 degrés.

Réparer les vêtements de travail ?

Tout comme vous devriez laisser le nettoyage des vêtements de travail aux professionnels en cas de doute, il en va de même pour les réparations. Si vous réparez vous-même les petites déchirures ou les coutures défaites de vos vêtements de travail, l’opération sera certes rapide, mais pas forcément très durable. Si vous confiez vos vêtements à un retoucheur professionnel, vous pouvez être sûr que leur fonction n’en sera pas affectée.

Il ne faut en aucun cas coudre soi-même des vêtements de protection ! En effet, l’utilisation de matériaux inappropriés peut avoir des conséquences fatales. Si vous utilisez par exemple des fils facilement inflammables pour rapiécer des vêtements ignifuges, cela peut non seulement affaiblir l’effet protecteur, mais aussi transformer le vêtement lui-même en source de danger.

Vous devez immédiatement signaler tout vêtement de protection endommagé à votre employeur. Celui-ci est tenu de s’occuper de la réparation professionnelle du vêtement de protection ou de remplacer le vêtement endommagé par un nouveau.

Déduction fiscale pour le nettoyage des vêtements de travail

Si la loi ou l’employeur impose le port de vêtements de travail, il ne doit pas en résulter de charge financière pour les travailleurs. S’il n’y a pas d’accord au sein de l’entreprise pour une prise en charge directe des coûts par l’employeur, vous pouvez déduire les coûts de nettoyage et de réparation des impôts. Pour cela, vous pouvez faire valoir des frais professionnels dans le cadre de votre déclaration d’impôts. C’est même possible si vous ne pouvez pas présenter de factures pour le nettoyage, mais que vous lavez vous-même les vêtements de travail. Dans ce cas, vous pouvez faire valoir un forfait.

FAQ Nettoyage vêtements de travail

Avez-vous le droit de nettoyer vous-même vos vêtements de travail ?

Les vêtements de protection prescrits par la loi et les vêtements de travail pour les professions soumises à des règles d’hygiène particulièrement strictes doivent être nettoyés par des professionnels afin de respecter les règles de sécurité au travail et les normes d’hygiène. Vous pouvez nettoyer tous les autres types de vêtements professionnels et de service à titre privé.

Pourquoi faut-il faire nettoyer les vêtements de protection par des professionnels ?

La fabrication de ces vêtements de travail fait appel à des matériaux spéciaux et à des technologies complexes de traitement des surfaces. Les détergents ménagers, les adoucissants ou les températures trop élevées lors du lavage peuvent attaquer les textiles et compromettre la fonction de protection. Le tambour de lavage relativement petit d’une machine à laver domestique peut également avoir des effets négatifs. Les vêtements sont fortement comprimés dans la machine, ce qui peut endommager les membranes sensibles du tissu.

Qu’est-ce qui est important si vous voulez nettoyer vous-même vos vêtements de travail ?

• Toujours les laver séparément du linge quotidien
• Faire tremper les vêtements très sales et, si nécessaire, les prétraiter avec un détachant
• Utiliser une lessive en poudre pour un pouvoir nettoyant plus élevé et l’élimination des germes (à partir de 60 degrés)
• Respecter strictement les indications sur les étiquettes d’entretien afin que les vêtements de travail conservent leur fonctionnalité
• Nettoyer régulièrement le lave-linge avec un produit de nettoyage pour lave-linge afin d’éliminer les résidus de saleté.

Avez-vous le droit de raccommoder vous-même vos vêtements de travail ?

La couture de déchirures ou de coutures défaites est certes rapide, mais chez un retoucheur professionnel, vous pouvez être sûr que la fonction du vêtement ne sera pas compromise. En aucun cas, vous ne devriez coudre vous-même des vêtements de protection. Dans ce cas, l’utilisation de matériaux inappropriés (par exemple, des fils facilement inflammables) peut avoir des conséquences fatales.

Pouvez-vous déduire le nettoyage de vos vêtements de travail de vos impôts ?

S’il n’y a pas d’accord au sein de l’entreprise pour une prise en charge directe des frais par l’employeur, vous pouvez déduire les frais de nettoyage et de réparation comme frais professionnels dans le cadre de votre déclaration d’impôts.

Source de l’image:
© gettyimages.de
Jelena Danilovic