Lesezeit: 6 Minuten

Les personnes qui travaillent en hauteur sont exposées à une plus grande chance de subir un accident de travail. Environ un quart de tous les accidents de travail mortels sont dus à des chutes. Pour éviter cela, l’équipement de protection individuelle antichute, l’EPI antichute, joue un rôle central. Vous trouverez dans cet article des informations sur les réglementations et obligations ainsi que des conseils pour un stockage et un entretien corrects.

Quelles sont les réglementations relatives aux EPI antichute ?

Afin de garantir la sécurité des travailleurs en hauteur, l’ordonnance sur les EPI impose aux employeurs et aux employés de respecter certaines règles relatives à l’EPI antichute.

EmployeurEmployé
• Doit mettre à la disposition de son personnel un équipement de protection approprié contre les chutes de hauteur
• L’EPI doit être conforme aux exigences du règlement (UE) 2016/425 du Parlement européen et du Conseil du 9 mars 2016 relatif aux équipements de protection individuelle et abrogeant la directive 89/686/CEE
• Doit organiser au moins une fois par an des formations sur l’utilisation appropriée pour les employés
• Doit utiliser les EPI antichutes
Doit, avant chaque utilisation, effectuer un contrôle visuel et fonctionnel
• Doit immédiatement signaler à l’employeur ou à son représentant tout défaut existant
• Ne doit pas utiliser les EPI s’ils sont endommagés

Avant chaque utilisation de l’EPI antichute, l’utilisateur est tenu de vérifier l’intégrité et la fonctionnalité de l’équipement de protection. De plus, un contrôle régulier par un expert est obligatoire : au plus tard tous les 12 mois, un expert doit vérifier que tous les composants de l’équipement sont en état de travailler en sécurité et qu’ils peuvent être utilisés correctement, conformément aux EN 353-1, EN 353-2 et EN 360.

Cahier des charges : vérification des EPI antichute

Un EPI antichute ne devrait être utilisé que par un seul employé à la fois. Il doit être adapté aux capacités physiques individuelles de la personne et à l’activité exercée. Dans certaines circonstances, l’utilisation par plusieurs personnes peut être demandée. Dans ce cas, l’employeur doit veiller tout particulièrement à ce que l’EPI soit toujours adapté aux besoins individuels et nettoyé régulièrement.

Quel EPI antichute est le plus approprié ?

Il existe différents systèmes pour protéger les personnes qui travaille en hauteur contre les chutes.

Selon le type de système, on utilise différents composants avec différentes fonctions, dont le choix dépend de l’activité que l’on souhaite effectuer. On distingue essentiellement trois systèmes différents : le système de retenue, le système antichute et le système de positionnement.

SystèmePropriétésComposants  
Système de retenueSécurité maximale de l’utilisateur
• Sécurisation par une longueur de corde fixe
• Empêche l’utilisateur d’atteindre le bord de chute, permet une liberté de mouvement limitée
• Ainsi, une chute peut être empêchée
• Absorbeur d’énergie non obligatoire, mais fortement recommandé
Les composants suivants peuvent par exemple être utilisés dans un système de retenue :

• Ceinture de maintien
• Longe de sécurité à longueur fixe
Système antichute• Efficace uniquement à partir d’une certaine hauteur
• Permet une grande liberté de mouvement de l’utilisateur : le bord de chute peut être atteint un crash est donc possible
• Absorbeurs d’énergie sont absolument nécessaires
• Risque plus élevé de traumatisme de suspension
Les composants suivants peuvent par exemple être utilisés dans un système antichute :

• Harnais antichute avec anneaux de maintien latéraux
• Longe de sécurité réglable
Système de positionnement• Maintient l’utilisateur dans une position déterminée
• Empêche la chute libre
• Harnais antichute avec absorbeur d’énergie
• Appareil antichute à rappel automatique
• Dispositifs antichute mobile

Un système antichute ne peut pas empêcher les accidents de chute et la chute libre en cas de chute. Il ne fait que ralentir la vitesse de la chute libre et empêche que l’utilisateur s’écrase sur le sol. Les systèmes de retenue constituent le meilleur choix pour la protection préventive contre les chutes : ils empêchent les glissements et offrent aux utilisateurs une sécurité de travail maximale pour les activités en hauteur, même pour les travaux sur échelle.

Le choix de l’EPI approprié pour la protection du travail se fait de la manière suivante :

Une évaluation experte des risques doit être effectuée sur le lieu de travail – soit par un spécialiste de la sécurité au sein de l’entreprise, soit par un conseiller externe certifié. Celui-ci tient compte de différents critères, comme le rayon d’action, le poids de l’utilisateur et la hauteur de chute. Sur la base de ces critères, il fait une sélection de produits pour l’EPI approprié. En savoir plus sur l’évaluation des risques sur les chantiers.

EPI : harnais antichute – pièce maîtresse de l’EPI antichute

Un équipement de protection individuelle contre les chutes comprend différents composants qui peuvent être assemblés différemment selon le système. À côté de l’appareil antichute et la longe de sécurité, le EPI harnais de sécurité antichute est un élément central de tout EPI. Il s’agit d’un système de maintien du corps : le harnais antichutes remplit la fonction de maintien du corps humain. Des sangles réglables au niveau de la poitrine, des bras, des hanches et des jambes constituent la base d’un harnais antichutes, ce qui permet de l’adapter aux différentes tailles et circonférences.

Le harnais antichutes doit répondre à différentes exigences. Ainsi, les directives de fabrication selon EN 361 prescrivent une largeur minimale de 40 mm pour les sangles porteuses. De plus, les anneaux d’antichute doivent se trouver au-dessus du centre de gravité du corps – ce qui garantit que le corps reste en position verticale après une chute et évite autant que possible les blessures les plus graves.

Un harnais antichutes est équipé de différents anneaux qui doivent porter certains marquages. Les œillets qui remplissent une fonction d’arrêt des chutes doivent être marqués d’un A. En particulier au niveau de la poitrine, ils sont souvent formés de deux boucles de ceinture – ils sont alors marqués d’un A2. Si l’anneau ne dispose pas d’un marquage correspondant (par exemple sur le côté du harnais), il ne doit pas remplir une fonction antichute.

Comment bien stocker et entretenir votre EPI

Pour que l’équipement soit le plus sûr possible, il est important de stocker et d’entretenir correctement les EPI antichute.  De plus, il est important de nettoyer l’équipement régulièrement. Conseils pour une bonne démarche :

  1. Le stockage approprié

    Veillez à ranger correctement l’équipement de protection : il ne doit pas rester dehors toute la nuit, car les conditions météorologiques peuvent provoquer des dommages et mettre en danger votre sécurité.
    Ne pas accrocher les harnais. Il est recommandé de poser le matériel antichute à plat, de sorte que rien ne soit froissé ou déformé. Pour le harnais antichutes, vous pouvez l’accrocher à un ceintre comme un gilet. Les cordes et les harnais doivent toujours être stockés à plat.

  2. L’endroit approprié

    Choisissez un endroit sec et protégé pour stocker votre EPI antichute. Veillez à ce que l’équipement ne soit pas exposé à une forte chaleur ou à la lumière UV. Il ne doit pas non plus y avoir d’objets pointus ou tranchants à proximité qui peuvent endommager le matériel.

  3. Sécurité contre les accès non autorisés

    Assurez-vous qu’aucune personne non autorisée n’ait accès à votre EPI antichute, afin d’éviter toute utilisation inappropriée. Si possible, stockez l’équipement de protection, par exemple dans un casier ou une armoire.

  4. L‘entretien approprié

    Nettoyez régulièrement vos EPI antichute lorsqu’ils sont sales. N’utilisez pas de l’eau de javel, du détergent, d’assouplissant, de produits de nettoyage chlorés ou de produits abrasifs. Ne faites pas tremper l’équipement !

    • Utilisez une éponge et de l’eau tiède.
    • Passez l’éponge sur l‘équipement.
    • Rincez l’équipement à l‘eau propre.
    • Accrochez-le à un endroit aéré pour le faire sécher.

FAQ EPI antichute

Comment et combien de fois l’équipement doit-il être vérifié ?

Selon la directive du fabricant d’EPI 89/686/CEE en relation avec la norme européenne harmonisée DIN EN 365 « Équipements de protection individuelle contre les chutes de hauteur / Exigences générales pour les instructions d’utilisation et le marquage », l’équipement doit être contrôlé au moins tous les 12 mois par un expert et, si nécessaire, entretenu. Les travaux d’entretien et de réparation doivent également être effectués par une personne professionnelle. En règle générale, l’utilisateur doit vérifier l’équipement avant chaque utilisation.

À partir de quelle hauteur un EPI est-il obligatoire ?

A partir d’une hauteur de chute de 2,00 m, vous devez déjà porter un EPI contre les chutes. Lors d’une activité dans l’eau ou lors de la manipulation de substances dans lesquelles on peut s’enfoncer, il est nécessaire de porter des EPI à partir de 0,00 mètre.

Comment savoir quel EPI antichute me convient le mieux ?

Une évaluation professionnelle des risques doit être effectuée sur le lieu de travail : soit par un spécialiste de la sécurité au sein de l’entreprise, soit par un conseiller externe certifié. Celui-ci doit tenir en compte différents critères, tels que le rayon d’action, le poids de l’utilisateur et la hauteur de chute. Sur la base de ces critères, il procède à une sélection de produits pour l’équipement de protection approprié.

Est-ce que je peux utiliser des produits de différents fabricants dans mon EPI antichute ?

Les produits de différents fabricants peuvent, sous certaines conditions, constituer ensemble les éléments d’un EPI. Attention : vous ne pouvez pas combiner tous les éléments entre eux, mais uniquement ceux d’un système fermé en soi. Vous trouverez des indications précises dans la norme DIN EN 363 « Systèmes de protection individuelle contre les chutes ».

Que faire en cas de chute malgré l’EPI ?

Si, malgré toutes les précautions prises, un accident de chute se produit, appelez les secours en hauteur. Seuls des experts formés au sauvetage en hauteur devraient prendre en charge les premiers secours en cas de chute, car il existe un risque de traumatisme de suspension. Dans ce cas, les cordes peuvent étrangler les artères de la victime suspendue dans le vide – les premiers secours ne doivent donc pas utiliser la position de choc habituelle, mais traiter la personne concernée en position accroupie.

Source de l’image:
© gettyimages.de
RainStar